Retour vers le Futur en Merco Jones, 4e du nom Les Jouvenceaux Autres courts-métrages
Catégories
Réalisations partenaires

Le Cinéma Galactis vient d’ouvrir !

Voilà c’est fait, le « 1er cinéma gratuit de France » a ouvert ses portes hier dans la jolie ville de Haie-Lay sur mer.

Cinéma Galactis

Plus sérieusement le projet Galactis est en réalité une collection de neuf fausses bandes-annonces reliées par un univers commun, à savoir un cinéma fictif proposant des projections de films d’action, de science-fiction ou encore d’horreur.

Si nous tenons tant à vous en parler, c’est parce que les trois réalisateurs de ces bandes-annonces sont Florent, Thomas Belair (Léodagan des Jouvenceaux) et Sébastien Espanol (Père Blaise).
À noter que les trailers réalisés par Florent pour l’occasion sont également visibles dans la section « Autres courts-métrages » de JFKFilm.

On espère que le buzz autour du cinéma fonctionnera.
N’hésitez pas à en parler autour de vous.

Et… BONNE SÉANCE !

Une réponse sur « Le Cinéma Galactis vient d’ouvrir ! »

Excellent !
La B.A. de Pong est très réussie : l’action est à peu près crédible pour une bande-annonce, la musique crédibilise encore plus l’action, et la chute est vraiment déstabilisante et réussie !
Le film le plus court du monde mérite un « haha » pour « le plus tonium » 😛
Pendant ce temps est vraiment très réussi ! ca s’enchaine toujours bien, et merci pour la recette du vomi ! Je me ferais bien un long-métrage de Pendant ce temps ! Enfin si les scènes duraient plus de 2 secondes, quand même ! Juste le temps d’être intrigué, et trop blasé par la coupure 😛
Haha, Rimbaud, quelle belle idée ! Je pense qu’on pourrait encore plus pousser le poème en voix-off (rapprocher encore plus la diction d’une vraie voix off de Rambo, jusqu’à oublier que c’est un poeme), mais fallait déjà penser à l’idée ! Bravo !
Bon, et je vais pas en regarder d’autres pour l’instant, mon commentaire est déjà bien long ! (Et j’aime pas l’horreur :P)
En plus, le site est bien fait, je me suis fait totalement avoir par les fausses pages du cinéma et de l’équipe, même après avoir lu cet article